Le Monde Diplomatique CINÉMA ARGENTIN

CINÉMA ARGENTIN

Carlos Pardo
Journaliste et cinéaste.
Le Monde Diplomatique Fr.

Des regards documentaires
miradas documentales

Depuis environ deux ans, les films de fiction argentins suscitent à nouveau l’intérêt des sélectionneurs de festivals internationaux, des distributeurs et du public de nombreux pays. Présentée dans le cadre de Visions du réel (1), une série de documentaires a offert le portrait d’un pays saccagé par la crise, partagé entre le travail de mémoire et le « devoir de modernité ». Un aspect certainement moins palpable dans des fictions par ailleurs remarquables.

El Puente (« Le Pont »), de Myriam Angueira, donne la parole aux hommes et femmes de la région de Corrientes, dans le nord du pays, dont la révolte, fin 1999, est à l’origine des grandes manifestations nationales. Salaires impayés, manque de couverture sociale, agriculteurs au chômage… lorsque les instituteurs sont entrés en grève, un cas de conscience se posait à eux : l’école fermée, les enfants pauvres perdaient le seul repas assuré de la journée. Les promesses électorales du futur président Fernando de la Rua ne seront, bien entendu, pas tenues. Au contraire, la répression de l’armée fera plusieurs victimes avant d’entraîner la chute de M. de la Rua et le dégoût de tout un peuple pour ses dirigeants.
Para leer la nota completa

El Puente ( ” El puente “), Myriam Angueira, da voz a los hombres y mujeres de la región de Corrientes, en el norte, cuya revuelta a finales de 1999, está causando grandes eventos nacionales. impago de salarios, la falta de seguridad social, los agricultores de desempleo … cuando los maestros se declararon en huelga, una cuestión de conciencia surgieron en ellos: la escuela cerrada, los niños pobres estaban perdiendo la única comida del día proporcionado. serán, por supuesto, no es necesario promesas electorales del futuro presidente Fernando de la Rúa. Por el contrario, la represión del ejército causará muchas víctimas antes de la caída del señor de la Rúa y el disgusto de un pueblo a sus líderes.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *